Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

  (…)

Viens, très solennelle,

très solennelle et pleine

d'une secrète envie de sanglots,

peut-être parce que l'âme est grande et petite la vie,

que tous les gestes sont prisonniers de notre corps,

que nous n'atteignons rien au-delà de la portée de notre bras

et que nous ne voyons que dans le champs de notre regard.

 

Viens, douloureuse ,

Mater- Dolorosa des Angoisses des Timides,

Turris-Eburnea des Tristesses des Méprisés,

main fraîche au front fiévreux des Humbles,

saveur d'eau sur les lèvres sèches des Fatigués.

Viens, du fond là-bas

de l'horizon livide, viens et arrache-moi

du sol d'angoisse et d'inutilité

où je verdoie

feuille à feuille lis en moi je ne sais quelle bonne aventure

Et effeuille- moi pour ton plaisir,

pour ton plaisir silencieux et frais .

(… )

 

nrf Poésie/Gallimard   1987    Pages 169 et 170

( autour d'un travail de dessins et peintures sur la thématique de Javier de la Luna

Partager cette page

Repost0
Published by Maisondumiroir

Présentation

  • : Pascaline Boura le blog : maison du miroir
  • : Dessins Textes d'auteurs
  • Contact

Profil

  • Maisondumiroir
  • Correspondances en papiers de soie, écritures musicales dansées, danses du fusain et dessins
  • Correspondances en papiers de soie, écritures musicales dansées, danses du fusain et dessins

Texte Libre

 

 

 

 

Recherche

Pages

Liens